Activités

3 mars, Un fils méconnu mais célèbre; Sir John Herschel, par Pierre Lacombe

Date de publication
Dimanche, 25 septembre, 2016 - 10:49
Dernière modification
Mardi, 24 janvier, 2017 - 11:21
Écrit par
Membre depuis le
19 nov 2011
Horaire: 
Vendredi, 3 mars, 2017 - 19:30 - 21:30
 
Fils de l'astronome anglais William Herschel, découvreur de la planète Uranus et pionnier de l'astronomie stellaire, Sir John Herschel est devenu aussi à son tour un astronome de renom. Il découvrit des milliers d'étoiles doubles, d'amas stellaires et des nébuleuses.
 
Sa plus importante contribution à l'astronomie est sans aucun doute ses travaux d'observations dans l'hémisphère sud. À cet égard, il fut le seul astronome de son époque à avoir observé dans les deux hémisphères avec les plus grands télescopes. Chimiste accompli, John Herschel a joué un rôle primordial dans l'invention de la photographie. Il a de plus publié de nombreux ouvrages dans divers domaines scientifiques.
 
Venez découvrir l'histoire de ce fils méconnu et souvent oublié.
 
crédit: Espace pour la vie (Hugo-Sébastien Aubert)
 
 
 
Pierre Lacombe, directeur du Planétarium Rio Tinto Alcan.
Pierre Lacombe s’intéresse à l’astronomie pendant ses études en science pures au Cégep Maisonneuve mais surtout lors de son baccalauréat en physique à l’Université de Montréal, qu’il termine en 1979. Profitant de l’opportunité qu’offre l’inauguration récente de l’Observatoire astronomique du Mont Mégantic, il s’inscrit alors à la maîtrise en astronomie sous la supervision de Gilles Fontaine. Il s’intéresse alors aux étoiles de type naine blanche et profite de ses travaux pour observer, non seulement au Mont Mégantic, mais aussi au Mont Wilson, à Kitt Peak et à Hawaii. Il obtient son diplôme de maîtrise en 1981.
 
En 1984, il réoriente sa carrière de chercheur et devient d’abord conseiller scientifique au Planétarium de Montréal et ensuite, en 1988, directeur de l’institution. Pierre Lacombe s’est spécialisé depuis quelques années dans les domaines de l’histoire de l’astronomie et des météorites. Au cours des dernières années, il a écrit de nombreux articles de vulgarisation en astronomie et présenté de nombreuses conférences. Il est membre de nombreuses sociétés scientifiques et s’implique toujours activement auprès des groupes d’astronomes amateurs et des organismes de culture scientifique et technique du Québec.
 
Bonne conférence !
 

Les conférences sont au Planétarium Rio Tinto Alcan salles P11 et P12.

Note : Les portes ouvrent à 18 h 30 pour permettre l'accès à la bibliothèque de la SAPM.

Conférences pour membres