Nouvelles

La découverte de Hubble de l'étoile fugitive donne des indices de rupture du système à multiples étoiles


Crédit : NASA, ESA, K. Luhman (Penn State University), and M. Robberto (STScI)

Dans une nébuleuse lointaine, très lointaine, un groupe d'étoiles menait une réelle guerre stellaire, avec des membres stellaires se battant pour la suprématie dans la nébuleuse d'Orion. La bagarre gravitationnelle s'est terminée avec le système se disloquant et au moins trois étoiles éjectées dans des directions différentes. Les astronomes ont repéré deux des étoiles rapides et volages au cours des dernières décennies. Ils ont localisé les deux étoiles 540 ans en arrière au même endroit et ont suggéré qu'elles ont fait partie d'un système stellaire multiple maintenant défunt. Mais l'énergie combinée du duo, qui les a propulsée vers l'extérieur, ne s'est pas cumulée. Les chercheurs ont soutenu qu'il doit y avoir au moins un autre coupable qui a volé l'énergie du lancer stellaire. Maintenant, le télescope spatial Hubble de la NASA a aidé les astronomes à trouver la dernière pièce du puzzle en capturant une troisième étoile fugueuse, membre du même système que les deux étoiles précédemment connues. Les étoiles résident dans une petite région de jeunes étoiles appelée Kleinmann-Low Nebula, près du centre du vaste complexe de la Nébuleuse d'Orion, située à 1.300 années-lumière de la Terre.
 
Plus sur le sujet...